Finale de la troisième édition de L’Eloquence du Bégaiement : retour sur cette soirée exceptionnelle !

Mardi 23 novembre 2021, 20h, les neuf cents sièges rouges du Théâtre Bobino sont presque tous occupés. Les spectateurs n’ont jamais été aussi nombreux pour une finale de L’Eloquence du bégaiement, « Quand j’ai eu l’idée de ce projet, on m’a dit que je rassemblerai cinq personnes maximum. Ce soir, vous êtes un peu plus nombreux… Vous êtes 814 !!! » s’exclame Mounah Bizri, vice-président de l’Association Parole Bégaiement.

Mounah Bizri, vice-président de l’APB

Au départ, les candidats à ce concours d’éloquence étaient une trentaine. Ce mardi, après deux mois de préparation et de sélections, ils étaient six à monter sur scène. Au programme, trois sujets : Faut-il dire la vérité ? Sommes-nous vraiment différents ? Parler de sa vulnérabilité nous rend-il invincible ? Avec à chaque fois un candidat défendant le pour, et un autre le contre. Jugés sur leur émotion, leur expressivité, la cohérence de leur discours, leur humour, leur engagement, leur originalité, (mais surtout pas sur leur bégaiement), les finalistes ont happé un public tantôt bouleversé, amusé et admiratif.

Ainsi, chaque candidat a reçu un prix, délivré par les membres du jury composé notamment de Bertrand Perier, avocat et enseignant français spécialiste de l’art oratoire, Sonia Krimi, députée de la 4e circonscription de la Manche, Rémy Buisine journaliste pour Brut ou encore Catherine Testa fondatrice de L’Optimisme.com. Le Prix de la plume est allé à Madeleine, celui de l’humour à Marc, de l’émotion à Samira, de l’originalité à Tiany, de l’engagement des idées à Bérénice, et celui de l’authenticité à Jerry. Le prix du jury a été attribué à Samira, qui défendait l’idée selon laquelle parler de sa vulnérabilité ne rend pas invincible, surtout quand parler est précisément sa vulnérabilité.

Egalement marraines de cette troisième édition, Madame Sophie Cluzel, Secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre, chargée des Personnes handicapées et Madame Elisabeth Moreno, Ministre déléguée à l’Egalité femmes-hommes, à la Diversité et à l’Egalité des chances ont félicité les candidats et les membres de l’association en saluant cette belle initiative qui casse le tabou autour de la parole des personnes bègues.

Elisabeth Moreno tenant le micro à Joachim, 13 ans, benjamin de l’aventure qui s’est produit sur scène hors catégories

Pour reprendre l’expression de Bertrand Perier, et si finalement « le bégaiement n’était pas simplement l’éloquence qui prend son temps ? »